Le Plaisir que dévoile Jocelyne Saab dans la société Égyptienne, le mettant à nu, en brisant la loi du silence qui règne dans cette société où les individus agissent dans la logique d’un ensemble déterminé dans et par l’espace et le temps, ayant quelque chose qui ressemble à une douleur d’extase où apparaissent les spécifités des sociétés et leurs traditions.
C’est le corps conducteur comme tout entier traversé par la nécessité du monde social que dénoue la réalisatrice d’une façon singulière et subjective dont chaque personnage femme subit l’interaction avec les éléments sensoriels très développés dans l’image.

Jessie Kosseifi

   
 
Les femmes Le désir Le plaisir La danse La musique La politique